Comment bien choisir son détecteur

Experts de la détection depuis plus de 10 années, nous avons à cœur de partager nos connaissances dans la recherche de trésors. Les marques, les modèles et les caractéristiques techniques des détecteurs étant nombreuses, nous savons qu’il peut être difficile pour vous de vous y retrouver.

Avec ce guide, nous souhaitons accompagner les novices dans leur découverte du monde de la détection et leur donner les clés pour comprendre les spécificités des différents détecteurs de métaux. Les plus expérimentés s’y retrouveront aussi avec nos conseils de sélection de détecteurs spécialisés.

De quoi aider chacun d’entre vous à trouver quel est le meilleur détecteur pour votre besoin.

Avant de commencer : Les termes essentiels de la détection de métaux à connaître

 

Voici un petit lexique regroupant les quelques termes fondamentaux pour comprendre l’univers de la détection de métaux :

  • Discrimination : Discriminer un métal, c’est demander au détecteur de l’ignorer pendant la détection. Resserrer ainsi sa recherche permet de déterminer quel type de métal, généralement les ferreux, on ne souhaite pas reconnaître pendant la détection. Cette discrimination se fait sur la base de l’indice de conductivité des métaux.

  • Fréquence : Exprimée en kHz, la fréquence de travail du détecteur influe sur sa performance. En fonction de leurs caractéristiques physiques et de leur conductivité, les métaux interfèrent différemment sur les ondes émises par les détecteurs. Plus elle est élevée, plus la compensation des effets de sol est performante et plus elle permet de trouver des cibles de petite taille. Plus elle est basse, plus elle va en profondeur et détecte de grosses cibles.

  • Indice de conductivité : C’est la capacité du métal à conduire l’électricité. Pendant la détection, le disque envoie des ondes à une certaine fréquence. Lorsqu’elles rencontrent une cible, ces ondes sont altérées par les propriétés du métal, et renvoyées vers le détecteur selon un indice de conductivité propre à la cible. Exprimé le plus souvent sur une échelle de 0 à 100 (ou -9 à 40 pour les modèles australiens), l’indice de conductivité donne une information sur la composition probable du métal détecté. Entre 0 à 35, ce sont les ferreux. Entre 35 à 100, ce sont les alliages : étain, cuivre, aluminium, zinc, titane…

  • PinPointer : Complémentaire du détecteur, le Pointer est un petit détecteur à main à haute sensibilité qui permet de localiser précisément une cible sur une profondeur d’environ 5 à 7 cm. Certains modèles de détecteurs intègrent une fonction PinPoint dans leurs paramètres, très utile lorsque la fouille est profonde.

 

Ce sont les 4 termes essentiels pour comprendre le fonctionnement des détecteurs de métaux, consultez notre lexique détaillé pour compléter vos connaissances avec tous les mots de la détection de métaux expliqués...

Comment fonctionne un détecteur de métaux ?

Appareil portatif permettant de signaler la présence d’objets métalliques de tailles variées, appelés cibles, enfouis sous terre à une profondeur plus ou moins grande, un détecteur de métaux se compose :

  • d’un disque, aussi appelé bobine, tête de détection ou poêle, pouvant être concentrique ou double-disque, rond ou elliptique

  • d’une canne, fixe ou télescopique, droite ou coudée en « S »

  • d’un boîtier, permettant de commander et de régler le détecteur

 

A boutons ou avec écran LCD plus ou moins grand : 3 boitiers de détecteurs

Un détecteur VLF (Very Low Frequency), modèle le plus répandu dans la détection de loisir, fonctionne selon le principe de l’induction électromagnétique. Pendant la détection, les bobines contenues dans le disque envoient un signal dans le sol (onde à x kHz). Modifié par l’objet métallique qu’il rencontre, ce signal est retourné aux bobines du disque et retransmis au prospecteur par le biais de signaux sonores et visuels lui indiquant le type probable de la cible (affichage écran et tonalités des sons émis).

Lisez cet article si vous souhaitez comprendre en détails comment fonctionne un détecteur de métaux.

Bien utiliser son détecteur de métaux

Un détecteur de métaux dynamique s’utilise en marchant tout en balayant le sol dans un mouvement de demi-cercles de gauche à droite. La tête de détection doit balayer le sol et l’effleurer à 2 ou 3 cm maximum au-dessus de la surface. Le disque doit rester parallèle au sol. Lorsque la bobine détecte la présence d’un métal, elle transmet l’information au boîtier de commande qui émet alors un son qui est fonction de l’indice de conductivité du métal repéré (si multi-ton). Pour préciser la localisation de la cible, le chercheur active la fonction Pinpoint de son détecteur et utilise un Pointer (détecteur à main à haute sensibilité). Il met ensuite un genou à terre, pose son détecteur à côté de lui et creuse à l’emplacement précis (merci le pointer) à l’aide d’une pelle, d’un piochon, d’un couteau de fouille ou d’une pelle à tamiser en prêtant attention à ne pas endommager la cible. Une fois extraite du sol, il range la cible dans un sac à trouvailles, rebouche le trou formé et reprend sa détection.

 

Le disque doit balayer le sol tout est restant parallèle...

Bien s'équiper pour la chasse aux trésors

Pour prospecter dans de bonnes conditions, équipez-vous avec les accessoires indispensables à tout bon détectoriste :

  • Un protège-disque pour prolonger la durée de vie de votre tête de détection et assurer la garantie du constructeur

  • Une pelle à main pour déterrer les cibles d’un piochon, d’un couteau de fouille ou d’une pelle à tamiser

  • Un sac à trouvailles où ranger vos découvertes

  • Un casque pour plus de discrétion et un meilleur rendu des sons

  • Un Pointer pour affiner la localisation de la cible lors de la fouille

  • Une protection de boîtier pour lutter contre l'éventuelle humidité

 

Pensez à porter des chaussures et des vêtements adaptés au climat ainsi que des gants pour éviter les blessures. Dernier conseil : Anticipez. Rechargez les batteries de votre détecteur de métaux avant de partir et ayez toujours des piles d’avance pour ne pas tomber « en panne » au beau milieu d’une prospection...

Attention, la prospection s’inscrit dans un cadre juridique que vous devez connaître pour être en adéquation avec la législation française. Consultez notre article pour détecter dans le respect de la loi et du code de bonne conduite du prospecteur.

Particularités des sols sondés

Des peu prestigieux comme le fer, aux plus précieux comme l’or ou l’argent, tous les métaux sont potentiellement détectables par un détecteur de métaux. Pratiquée par plus de 150.000 personnes en France, la prospection est un loisir qui s’adresse à tous et se réalise partout. Seulement, on ne prospecte pas de la même façon ni avec le même matériel selon le terrain sur lequel on évolue.

Avant de se lancer, il faut prendre conscience que les sols explorés ne sont pas des sols « vierges ». La présence humaine, la composition du sol et les activités modernes rendent les terrains plus ou moins difficiles à sonder. On parle alors de sols pollués ou non pollués par les nombreux déchets métalliques masquant les cibles intéressantes, et de sols fortement ou peu minéralisés selon le degré de dissolution des minéraux.

La détection sur sols pollués

Un détecteur, ça distingue tous les objets métalliques : les bijoux, les boulons comme les résidus composés partiellement ou intégralement de métal. Lorsque le sol est très pollué, il est nécessaire de posséder un détecteur capable de faire la distinction entre les cibles intéressantes et celles sans valeur ajoutée. C’est la capacité de votre détecteur à discriminer ou non les métaux qui déterminera grandement vos chances de trouver des cibles plus ou moins intéressantes.

La détection sur sols minéralisés

La minéralisation des sols concerne les sols humides ou immergés : plages de sable mouillé, rivières, mers, plans d’eau. De la même façon que le sel se dissout dans une casserole d’eau, les minéraux naturellement présents dans les sols se dissolvent et s’y répandent. Plus le terrain est humide et plus la minéralisation est importante. Pour qu’un détecteur réussisse à voir des cibles sur ces terrains difficiles, il doit obligatoirement être pourvu d’une fonction de compensation des effets de sol pour réduire les faux signaux induits par les minéraux.

Ces caractéristiques qui font la différence

En fonction du niveau et des attentes de chacun, la configuration du détecteur ainsi que la possibilité de personnaliser ses propres paramètres sont déterminants dans le choix d’un détecteur adapté à sa pratique.

  • La taille du disque : En général, les petits disques sont plus sensibles tandis que les grands disques pénètrent plus profondément dans le sol.

  • La forme du disque : Concentrique ou double-disque, la méthode d’émission des ondes de détection n’est pas équivalente et influe sur la performance du détecteur (se référer au Lexique pour plus de détails).

  • La fréquence : Plus elle est élevée, plus est permet de détecter des cibles de petite taille. Dès 18 kHz, l’influence de la minéralisation des sols perd de son effet et la compensation des effets de sol est meilleure.

  • La profondeur de détection : C’est la distance sous terre à laquelle le détecteur est capable de repérer une cible d’une taille équivalente à une pièce de 50 centimes. La plage s’étend de moins de 20 cm à plus de 35 cm pour les détecteurs les plus performants. La plupart des cibles déterrées se situent à une profondeur de 15 cm.

  • L'étanchéité : Vérifiez que le disque, le boîtier et le casque soient tous étanches pour être immergés et utilisés à la profondeur souhaitée.

  • La discrimination des métaux : Tous les détecteurs n’en sont pas équipés. Pour une prospection affinée, choisir un détecteur équipé de la fonction de discrimination de certains métaux.

  • La compensation des effets de sol : La fonction de compensation des effets de sol permet de prendre en compte les spécificités du terrain sur lequel on prospecte. Cela a pour principal effet de limiter les interférences dues à la minéralisation des sols et d’augmenter les performances du détecteur.

  • Le poids du détecteur : Pour prospecter sans trop se fatiguer, le poids du détecteur est une caractéristique essentielle. Choisissez un modèle adapté à votre morphologie et aux particularités du terrain où vous pratiquez. En moyenne un détecteur pèse 1,3 kg. Le plus léger étant l'ORX avec 760 grammes !

  • La taille du détecteur : La canne des détecteurs est toujours réglable pour s’adapter à la taille de chacun. Toutefois, certains détecteurs sont télescopiques ce qui les rend plus faciles à transporter et plus simples à ranger en fin de journée.

  • Communication sans fil ou filaire : La télécommande ou les systèmes de communication sans fil (Bluetooth, Z-lynk, WSA…) entre le disque, le boîtier et le casque offrent plus de confort et plus de praticité pendant la détection.

 

Quel est le meilleur détecteur de métaux ?

Pour vous apporter une réponse à cette question, nous avons besoin d’en savoir plus sur vous, vos besoins, vos attentes : terrains prospectés, cibles recherchées, niveau de pratique, budget...

À l’évidence, un détecteur entrée de gamme, parfait pour l’initiation, ne saurait satisfaire toutes les attentes d’un prospecteur aguerri souhaitant sonder sur des terrains difficiles et, inversement, un détecteur très technique sera inadapté pour un débutant, car trop compliqué à régler sans une certaine expérience de la détection.

L’offre en détecteurs de métaux est suffisamment fournie pour que vous trouviez celui qui vous proposera la meilleure combinaison entre vos attentes et ses capacités. Pour déterminer celui qui vous correspond le mieux, posez-vous ces quelques questions :

  • Quel est mon niveau en détection ?

  • Sur quels terrains je vais explorer ?

  • Quelles cibles je recherche principalement ?

  • Quel est mon budget ?

  • Qu’est-ce que j’attends de mon détecteur ?

 

Pour vous guider vers le bon choix, nous avons découpé l’offre en plusieurs catégories. Chaque fois, nous reprenons les critères clés à prendre en considération et vous proposons, du haut de nos 30 années d’expérience dans la détection, une sélection de modèles que nous jugeons idéaux par rapport au contexte. Tous les meilleurs détecteurs de métaux :

  • pour Débutants

  • pour Progresser

  • pour les Plus Expérimentés

  • pour les Enfants

  • pour Monnaies et Bijoux

  • pour l’Or

  • pour les Plages / Sable humide

  • Étanches et sous-marins

  • pour les Grandes profondeurs

 

Le meilleur détecteur de métaux pour débutant :

Envie de faire vos premiers pas dans la détection de métaux ? De partir là, tout de suite, à la recherche de trésors enfouis ! Seulement vous n’avez pas beaucoup (voire pas du tout) de connaissances dans le domaine et vous vous sentez perdu face à la multitude de modèles existants. Les lignes qui suivent vont vous intéresser !

Quand on est novice et qu’on souhaite s’initier à la détection de métaux, ce qui compte est d’acquérir un détecteur performant et simple d’utilisation. Pas de réglages manuels et pas d’intervention dans les menus pour une détection en mode « turn on and go » : il n’y a qu’à allumer son détecteur pour commencer à prospecter. Boîtier de commande intuitif, affichage simple, modes de détection pré-programmés… laissez vous guider.

Le meilleur détecteur de métaux pour progresser :

Les détecteurs de métaux pour passionnés de niveau intermédiaire travaillent sur de plus hautes fréquences que les modèles d’entrée de gamme. Ils offrent la possibilité d’enregistrer des réglages personnalisés pour affiner vos recherches sur vos terrains de prédilection. Passe-partout et dotés des fonctions de compensation des effets de sol et de discrimination des métaux, ils vous permettront de prospecter dans toutes les conditions, sur tous les types de terrains (pollués ou non, secs ou humides). Des détecteurs que vous pourrez garder pendant des années sans avoir envie d'en changer.

 

 

Le meilleur détecteur de métaux pour les plus expérimentés :

Les spécificités des terrains difficiles n’ont plus de secret pour vous ? Régler un détecteur et adapter ses performances aux particularités des cibles et des terrains sont pour vous un jeu d’enfant ? Félicitations, vous êtes ce qu’on appelle un prospecteur aguerri !

Pour satisfaire votre haut niveau d’exigences, rien de mieux qu’un détecteur haut de gamme polyvalent et paramétrable.

Pour pouvoir explorer tous les terrains, dans toutes les conditions et satisfaire votre haut niveau d’exigences, rien de mieux que des détecteurs hauts de gamme polyvalents et paramétrables.

 

Le meilleur détecteur de métaux pour enfants :

 

Loisir accessible à tous, la détection de métaux s’adresse aussi à un jeune public. Dès l’âge de 5 ans, les enfants peuvent commencer à détecter et s’initier au plaisir de découvrir de petits trésors enfouis juste sous leurs pieds. Dans le jardin, en vacances, sur la plage, pendant une promenade en forêt… Toutes les occasions sont bonnes pour partager votre passion et pratiquer la détection en famille !

Si vous cherchez à équiper un enfant de plus de 12 ans, consultez plutôt les modèles de détecteurs pour débutants.

Pour convenir à une jeune fille ou un jeune garçon un détecteur de métaux doit être léger, facilement transportable et robuste. Des menus intuitifs et une prise en main ultra facile permet aux jeunes prospecteurs d’être rapidement à l’aise avec leur matériel.

 

Le meilleur détecteur de métaux pour monnaies & bijoux :

 

Quand on souhaite se spécialiser dans la recherche de bijoux et de monnaies, bien choisir son terrain de prospection a toute son importance. Les lieux touristiques, et notamment les zones de baignade ou les bords de mer, sont propices à la détection de ces petits objets perdus ou oubliés par les vacanciers. Pour trouver des cibles de petite taille sur ces terrains très minéralisés, un détecteur adapté, c’est-à-dire capable de compenser les effets de sol, est une des clés de la réussite. De quoi révéler tous les secrets ou, du moins, toutes les cibles enfouies à seulement quelques centimètres de profondeur.

 

Le meilleur détecteur de métaux pour l'or :

Le rêve ultime des chercheurs de trésors ? Trouver de l’or bien sûr !

Depuis la nuit des temps, les Hommes sont partis à la conquête de ce métal précieux qui, aujourd’hui encore, fait rêver. Poudre, paillettes, grains, pépites, lingots, pièces, bagues, colliers, bracelets… on trouve de l’or sous de multiples formes. Mais c’est essentiellement sous forme de monnaies ou de bijoux que vous pourrez trouver de l’or à l’aide d’un détecteur de métaux.

Mais l’or ne se laisse pas saisir facilement et nécessite une fréquence de travail autour de 18kHz (et plus) pour pouvoir être détecté avec plus d’efficacité. Alors pour mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut acquérir un détecteur spécialement conçu pour la recherche de ce métal précieux en complément de son détecteur habituel.

 

Le meilleur détecteur de métaux pour la plage & sable humide :

Attirant de nombreux vacanciers chaque année, les côtes et les plages du littoral français regorgent d’objets perdus qui font le bonheur des chercheurs de trésors. Montres, bagues, pièces, colliers, bracelets, monnaies sont autant de cibles que vous pourrez dénicher avec un équipement adapté.

Même si prospecter sur les bords de plage est très agréable, ce n’est pas aussi simple qu’il y parait. Ces terrains très techniques car fortement minéralisés demandent aussi bien un détecteur de métaux performant qu’un prospecteur préparé. Il faut bien observer son environnement, savoir décrypter les reliefs et les courants pour parvenir à identifier les zones les plus intéressantes à sonder parmi les milliers de kilomètres de plages qui s’offrent à vous.

Etanchéité et résistance à la corrosion de l’eau salée, induction pulsée ou forte capacité de compensation des effets de sol, haute fréquence voire multi-fréquences sont autant de caractéristiques clés que doit détenir un bon détecteur de plage. Pour compenser les effets de sol et annihiler les faux signaux dus à la forte minéralisation, vous devez être en capacité de régler précisément votre détecteur.

 

Le meilleur détecteur de métaux étanche (et sous-marins) :

Passionné de plongée, vous désirez détecter des cibles lors de vos explorations des fonds marins ? Pour ce faire, vous devez vous équiper d’un détecteur de métaux spécifique, conçu spécialement pour cette utilisation, vous permettant de plonger à de grandes profondeurs et de résister aux effets de la forte minéralisation des sols submergés.

Robustes et techniques, les détecteurs sous-marins conviennent aux utilisations en eau douce comme en eau salée et s’adressent à des prospecteurs expérimentés qui sauront les apprivoiser après plusieurs utilisations. Attention, il doit être entièrement étanche : disque, canne, boîtier, casque.

 

Le meilleur détecteur de métaux pour grandes profondeurs :

Pour trouver des cibles de grosse masse, c’est-à-dire de plus d’1 kg, enfouies à plusieurs mètres sous nos pieds, un détecteur de profondeur est l’équipement approprié. Plus la cible sera grosse, plus le détecteur de métaux pourra aller la chercher en profondeur.

Les détecteurs de profondeur que nous vous proposons allient technicité et aisance de prise en main pour des prospecteurs amateurs, mais toutefois de niveau avancé.